Santé : les médicaments à éviter enceinte

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le ministère de la Santé a lancé l’obligation pour les laboratoires pharmaceutiques d’indiquer sur les emballages des médicaments s’ils sont déconseillés aux femmes enceintes.

Depuis le 5 mai 2017, les paquets de médicaments qui peuvent nuire aux femmes enceintes et à leurs bébés sont dans l’obligation d’être illustrés de pictogrammes ronds ou triangulaires, rouges sur fond blanc, représentant la silhouette d’une femme enceinte.

Ces médicaments interdits ou déconseillés aux femmes enceintes devront arborer sur leurs emballages ces logos, d’une dimensions d’au moins un centimètre de coté auxquels devront être ajouté les textes explicites (en lettres majuscules) « + Grossesse = Danger » ou de « + Grossesse = Interdit », selon le produit en question.

Cette obligation est stipulée par un arrêté du 5 mai, qui ne fait, en fait, que reprendre une obligation déjà énoncée dans le cadre d’un article du code de la Santé Publique, modifié en avril dernier, qui stipule que les mesures doivent être prises par les producteurs de médicaments afin « que les patientes soient informées pour ne pas utiliser ces médicaments ou produits, avant ou pendant la grossesse ».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here