Locations touristiques : des vacances sereines

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le beau temps fait son retour sur l’ensemble du territoire français, à quelques semaines à peine des premiers ponts de mai, et surtout, des vacances d’été. Une semaine, dix jours ou bien un mois pendant lesquels on souhaite généralement profiter, sans se ruiner. Les plateformes de locations touristiques sont en plein essor, et offre tout le confort attendu.

Depuis plusieurs années, les plateformes de locations touristiques sont en plein « boom ». Leader incontesté, Airbnb, propose des milliers de locations, toutes aussi diverses les unes que les autres. Aux quatre coins du monde, la plateforme offre à des millions de particuliers, la possibilité de mettre leur(s) bien(s) en location, qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison, ou bien d’un bateau.

Airbnb, bien qu’incontestablement leader sur le marché de location touristique, n’est pourtant pas la seule plateforme à proposer ce types de services. Par exemple, Wimdu, société allemande fondée en 2011, propose également des locations touristiques. Le fonctionnement de cette plateforme est relativement identique à celui de Airbnb. Le client peut choisir sa destination, les dates, et surtout le type de bien qu’il souhaite louer.

A la différence des groupes hôteliers, ces plateformes de locations touristiques permettent aux clients de vivre une expérience inédite, et à moindres frais. En effet, depuis l’explosion des locations entre particuliers, les hôtels peinent à rivaliser. Les prix proposés par les plateformes de locations sont très attractives, puisque la nuit revient généralement deux fois moins cher qu’une nuit d’hôtel. De plus, les locataires peuvent totalement s’immerger dans une culture différente de la leur, puisqu’ils auront l’impression d’être chez eux.

Malgré tous ces éléments positifs, Airbnb est actuellement dans une mauvais passe. En effet, la ville de Paris a décidé de l’assigner en justice, car la plate-forme ne respecterait pas la loi. Toutes les annonces proposées sur le site doivent, en principe, être référencées. Airbnb, qui se présentera devant la justice en juin prochain, pourrait être mal reçue.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here