Vers une obligation des doggy bag ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ce lundi, le gouvernement a voté un amendement dans lequel l’utilisation des doggy bag sera rendue obligatoire d’ici à 2022. Les doggy bag, ce sont ces petites boites dans lesquelles on peut stocker un plat entamé, généralement dans les restaurants. 

Le doggy bag, déjà bien installé dans les pays anglo-saxons

Depuis plusieurs années, il est très courant voire systématique de voir des britanniques et/ou américains repartir avec leurs plats en sortant d’un restaurant. En effet, afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, plusieurs pays ont décidé de rendre obligatoire le doggy bag. Ainsi, le client, qui n’a pas fini, peut rapporter ses denrées chez lui.

La France (officiellement) prête à sauter le pas ?

Alors que beaucoup d’élus se sont montrés favorables, certains députés LR (Les Républicains) ont tempéré cet enthousiasme, voulant éviter « l’effet de mode ». Ils expliquent que cela pourrait engendrer « des contraintes et un coût » aux restaurateurs, comme l’a expliqué le député du Cantal Vincent Descoeur (LR). Des questions concernant les matériaux utilisés et leur conséquence sur l’environnement ont également été posées.

“Je pense que c’est une fausse bonne idée, mais après tout on peut l’essayer”, a ainsi déclaré le député UDI-Agir-Indépendants Thierry Benoit. Vous l’aurez compris, finir vos burgers ne sera plus obligatoire, vous pourrez maintenant les terminer tranquillement à la maison.

 La gaspillage a un coût monumental

Certains restaurateurs dénoncent cependant le coût d’une telle mesure et les questions qui peuvent se poser en termes d’hygiène. Selon les élus à l’origine de cette proposition, le gaspillage alimentaire dans les restaurants représenterait près de 16 milliards d’euros par an. Leur objectif : diviser ce chiffre par deux d’ici à 2025.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here