António Guterres : « un seul mot d’ordre, vaincre la pollution liée au plastique »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, appelle à bannir les produits en plastique à usage unique qui sont responsables de la pollution des océans et qui seront plus nombreux que les poissons en 2050 si la tendance actuelle continue. 

« La Terre est la seule maison que nous ayons »

« De la santé de la Terre dépendent la prospérité et la paix futures. Chacun de nous à un rôle à jouer pour protéger notre planète, qui est la seule maison que nous ayons. Mais il est parfois difficile de savoir quoi faire et par ou commencer. Alors, en cette Journée de l’Environnement, le seul mot d’ordre : vaincre la pollution liée au plastique », explique d’un ton convaincu le secrétaire général de l’ONU.

« Notre monde est envahi par les déchets plastiques nocifs. Chaque année, plus de huit millions de tonnes de ces déchets sont déversées dans les océans. Il y a aujourd’hui plus de micro-plastiques dans les mers du globe que d’étoiles dans toute la Galaxie », appuie-t-il fermement.

« Des îles les plus reculées jusqu’au pole Nord, aucune région n’est épargnée. Si la tendance actuelle se poursuit, il y aura en 2050 plus de plastique dans l’océan que de poissons. Pour la Journée Mondiale de l’Environnement, le message est simple. Bannissez les produits en plastique à usage unique. Refusez ce que vous ne pouvez pas utiliser à plusieurs reprises. Ensemble, nous pouvons ouvrir la voie à un monde plus propre et plus vert » insiste António Guterres.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 affirme la détermination des Etats membres des Nations Unies « à protéger durablement la planète et ses ressources naturelles ». En particulier, les objectifs 14 et 15 de ce programme visent à préserver les écosystèmes aquatiques et terrestres, et conserver de manière durable les ressources marines et terrestres.

Dans cette vidéo d’une minute, le secrétaire général de l’ONU pointe du doigt le comportement des consommateurs et les incite à tout mettre en œuvre, pour le respect de la planète.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here