Forte baisse de la consommation de viande en France

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC), la prise de conscience environnementale massive de la population ainsi que incertitudes liées au pouvoir d’achat ont entrainé une baisse de la consommation de 12% ces dix dernières années.

Dernière étude sortie d’une série de publication publiée tous les 3 ans portant sur les « Comportements et consommations alimentaires des Français », l’enquête menée sur prés de 2000 adultes et plus de 1000 enfants a établi cette baisse de la consommation. La méthode est simple, « Nous demandons de renseigner tout ce qui a été mangé pendant sept jours, lors des repas et hors repas, que ce soit au domicile ou à l’extérieur » explique Gabriel Tavoularis directeur d’étude et de recherche au CREDOC.

A partir des chiffres de 2016 que l’enquête présente, on apprend que la consommation de viande (les viandes bovine et ovine, la volaille, le gibier, la charcuterie, …)  pour un adulte est passée de 153 g journalier en 2007 à 135 grammes en 2016. De toutes les catégories ce sont les produits charcutiers qui ont subi la baisse la plus importante. Gabriel Tavoularis résume ainsi les résultats : Le constat est sans équivoque : les Français, tous âges et catégories sociales confondus, mangent moins souvent de viande ».

 Ce sont les cadres qui enregistrent de toutes catégories sociales la baisse de consommation la plus importante (-19%). On est bien loin de l’image de richesse, de prospérité qui qualifiait la viande auparavant. Enfin, la baisse est moins marquée chez les 18-24 ans que chez leurs ainées du fait de la consommation de nombreux plats déjà préparés (pizza, hamburger, …).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here