Les agriculteurs dans la rue contre la loi alimentation ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), appuyée par les Jeunes Agriculteurs, compte profiter de la contestation sociale en cours pour mettre la pression sur le gouvernement. Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a sorti la menace, lundi 3 décembre, de manifestations d’agriculteurs en région dès la semaine prochaine.

A l’issue d’une réunion avec le ministre de l’agriculture Didier Guillaume, il semblerait possible que la mise en place de certaines dispositions de loi alimentation soit reportées. Cette nouvelle législation a été votée pour tenter de stopper la guerre des prix bas que se livrent les grandes enseignes de la distribution alimentaire et ce afin d’augmenter les tarifs d’achats des centrales auprès des producteurs.

Dans un communiqué publié hier, la FNSEA affirme : « Les paysans percevraient comme un signal désastreux que l’une des ordonnances, en l’occurrence celle sur le SRP et les promotions, soit reportée. Le gouvernement ne doit en aucun cas être dupe de ceux, qui, distributeurs en tête, profitent des revendications légitimes des citoyens sur leur pouvoir d’achat pour ne servir que leurs propres intérêts ».

La présidente du syndicat, madame Lambert, ne craint pas de devoir mettre la pression sur le gouvernement. « Emmanuel Macron doit tenir sa promesse de retour de valeur aux producteurs en panne de revenu », explique-t-elle. Comme premier avertissement, lundi soir en Eure-et-Loir, une centaine d’agricultures sont venus déversés des pierres contre la préfecture.

Le gouvernement peut-il se permettre de nouveaux participants au mouvement social ? Celui-ci ne cesse de progresser, convainquant de nouveaux participants et surfant sur une vague de soutien réel dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here