Innovation: Huawei lance jeudi sa première télévision intelligente

Une enseigne Huawei avec le logo de l'entreprise

 

Huawei a annoncé samedi, dans un contexte de guerre économique entre Washington et Pékin, le lancement de sa première télévision intelligente en Chine ce jeudi. Cette télévision nouvelle génération sera équipée de son système d’exploitation maison, HarmonyOS, l’alternative à Android.

Sur fond de rivalités entre Pékin et Washington, Huawei vient de dévoiler sa première télévision intelligente qui sera commercialisée dès ce jeudi 15 août, en Chine. Le géant chinois des télécoms et numéro deux mondial des smartphones veut se faire de la place dans un marché jusqu’à présent dominé par les sud-coréens Samsung et LG, et les japonais Sony et Panasonic.

Une télévision pas comme les autres

Distribuée via Honor, la deuxième marque de smartphone de Huawei destinée à une clientèle plus jeune, cette télévision nouvelle génération serait différente de toutes les autres. « Ce n’est pas une simple télévision telle qu’on la connaît », a assuré M. Zhao lors d’une conférence des développeurs du groupe à Dongguan (sud de la Chine). Selon le patron de Huawei, elle s’appuiera sur un système d’exploitation maison répondant au nom d’HarmonyOS. Ce système est conçu comme un prolongement sur grand écran du smartphone et il fonctionne avec le même écosystème.

HarmonyOS a été dévoilé vendredi dernier et se présente comme une alternative en cas d’impossibilité d’utiliser Android du fait de sanctions américaines. Huawei a indiqué que les contenus de son téléviseur intelligent Honor Vision pourraient être synchronisés et basculés du smartphone à la télévision et vice versa. Cette télévision intelligente est également équipée d’une caméra rétractable destinée aux appels vidéo et à la reconnaissance faciale. Une disposition permettant notamment de verrouiller aux enfants l’accès à certains programmes.

Pour le moment, la Smart TV 4K de Huawei sera uniquement disponible en Chine. Mais le géant chinois des télécoms n’exclut pas l’idée d’étendre la commercialisation de sa télévision intelligente à d’autres zones, très prochainement.

HarmonyOS sorti à temps ?

Pour rappel, la firme chinoise a été inscrite sur la liste noire de l’administration Trump pour des soupçons de fraude et d’espionnage industriel en faveur de l’empire du milieu. Des accusations que Huawei continue de formellement démentir. Cela n’a pas empêché Washington de prendre des sanctions à son encontre. Conséquence : le numéro deux mondial des smartphones pourrait perdre son accès à Android, le système d’exploitation américain qui équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde. Les sociétés américaines n’étaient, en principe, plus autorisées à lui vendre des produits technologiques, mais disposaient d’une période d’exemption de trois mois accordée par Washington. Cette période doit prendre fin la semaine prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.