Casino : payer plus tard, c’est maintenant possible

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Depuis le 30 avril, les clients de l’enseigne Casino peuvent désormais remettre le paiement de leurs courses à plus tard, grâce à une ardoise numérique. 

Le groupe Casino ou Casino Guichard Perrachon est un groupe de distribution en France et dans le monde. Il est dirigé par Jean-Charles Naouri. Ces enseignes sont prisés par de nombreux Français, qui peuvent y trouver des aliments de première nécessité pour une poignée de centimes.

Malgré ces prix bas, beaucoup de clients se retrouvent en difficulté à la fin du mois, pour payer leurs factures et leurs courses. Afin de remédier à la situation, le groupe Casino propose maintenant à ses clients la possibilité de payer en différé, voire plus tard.

Ce système repose sur une ardoise numérique, semblable à l’ardoise classique, soit le crédit. Le panier minimum requis par Casino atteint 20 euros pour le différé et 50 euros pour le paiement fractionné. Les clients choisiront la date à laquelle ils voudront être débités (au maximum jusqu’à 31 jours après l’achat). Si ce type de dispositif est déjà utilisés dans d’autres enseignes, c’est la première fois qu’il est utilisé pour de l’alimentaire.

« L’objectif n’est pas de permettre à nos clients d’accumuler de la dette« , explique Cyril Bourgois, directeur des opérations du groupe Casino. « C’est un peu comme l’ardoise d’autrefois quand on allait chez le petit commerçant et qu’on avait la possibilité de payer quelques jours plus tard », a-t-il expliqué devant les caméras de TF1.

Alors que cette ardoise numérique a pour but de soulager les clients, certains ne voient pas d’un bon oeil ce nouveau moyen de paiement. « Je préfère manger moins, voire me priver plutôt que de payer en plusieurs fois, après on ne s’en sort plus », explique ainsi une cliente.

 

Journaliste – Rédacteur en chef de News2Conso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here